Accueil > Albums en fête > Albums fête 2012 > Le petit bonhomme de rêve, Karine Quesada, Cocci-Lune – Mic-Mac (...) > Le petit chasseur de cauchemars

Le petit chasseur de cauchemars

jeudi 24 mai 2012, par Jean-Yves Labau


Le petit chasseur de cauchemars


 


(histoire écrite par les moyens-grands


de M-A Chenebault


école maternelle Jean Mermoz)


 


C’est l’histoire d’un drôle de petit bonhomme,


un petit bonhomme haut comme trois pommes.


Ce drôle de petit bonhomme vit dans un pays


où les enfants pleurent chaque nuit


parce qu’ils font des cauchemars.


 


Un jour, le petit bonhomme


haut comme trois pommes se dit :


« Je ne suis pas courageux, d’accord,


mais je vais quand même aller chasser


les cauchemars pour que tous les enfants


de mon pays ne pleurent plus et soient contents.


Il enfile son manteau à mille poches, et il s’en va.


 


Après avoir longtemps marché,


le petit bonhomme décide de rentrer


dans les maisons sur la pointe de ses chaussons.


Sans faire de bruit, il s’avance tout doucement


tout au bord des lits…


 


Le lundi, le petit bonhomme


attrape les squelettes,


il referme sa poche grise, et il repart.


 


Le mardi, le petit bonhomme


attrape les fantômes,


il referme sa poche blanche, et il repart.


 


Le mercredi, le petit bonhomme


attrape les loups-garous,


il referme sa poche bleu foncé, et il repart.


 


Le jeudi, le petit bonhomme


attrape les sorcières,


il referme sa poche violette, et il repart.


 


Le vendredi, le petit bonhomme


attrape les animaux sauvages,


il referme sa poche marron, et il repart.


 


Le samedi, le petit bonhomme


attrape les araignées,


il referme sa poche noire, et il repart.


 


Le dimanche, le petit bonhomme


attrape les dragons,


il referme sa poche caca d’oie, et il repart.


 


Si parfois ta nuit se peuple de monstres,


de sorcières et de loups,


c’est que le petit chasseur de cauchemars


n’a pas eu le temps de passer près de ton lit.


Mais cette nuit, c’est promis, il sera là pour toi,


il ne t’oublie pas.


Car le petit bonhomme haut comme trois pommes est drôlement fier d’avoir chassé les cauchemars


des enfants de son pays.


 


FIN